Découvrir - Autrement

Vous donner envie d'aller voir

 

Précédent

Retour

Suivant

 

 

Souvenirs

 

 

Maroc : Ornitho & Kasbah 

7 - 22 Octobre 2011 (1ere partie)

Dès notre arrivée à Agadir, nous filons directement sur Taroudant avec notre chauffeur-guide, Christelle, qui nous accompagnera tout au long de notre circuit ornitho touristique.

Nous arrivons bientôt à l'Oued Sous (à sec) où une étape pique nique nous permettra de faire connaissance avec le Rougequeue de Moussier (Phoenicurus moussieri), un des oiseaux emblématiques du pays.

 

Nous verrons également le gobemouche gris (Muscicapa striata).

Arrivés à l'hôtel, nous changeons notre tenue d'automne pour une plus légère, adaptée à la chaleur (très supportable) que nous aurons pendant tout le séjour, et faisons une balade dans la ville.

Le lendemain nous nous dirigeons vers le Haut Atlas, avec différents arrêts ornithologiques et touristiques. 

En traversant une zone d’arganiers (qui donne les argans avec lesquelles on fabrique l'huile du même nom pour la cosmétique, la médecine et la cuisine) on s'amusera des chèvres grimpées sur les arbres, qui arrivent à avaler ces fruits malgré les grosses épines de l'arbre.

Nous emprunterons la route du Tizi N'test,

et ferons un arrêt à la mosquée de Tin Mal à Ouirgane.

Sur la route d'Oukaïmenden, les villages construits en terre se confondent avec le sol. 

 

 

 

Arrivées à destination, nous avons le plaisir d'observer un Aigle royal (Aquila chrysaetos).

Puis, but de ce détour, une troupe de Roselins à ailes roses (Rhodopechys sanguineus), perturbée par le vol d'un faucon crécerelle (Falco tinnunculus), vole d'un versant à l'autre. 

Des Craves à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax) vont et viennent sans but précis semble-il.

 Nous irons faire une balade dans la foret de Toufilath où nous entendrons le Pic de Lavaillant (Picus vaillantii) et verrons les Becs croisés des sapins (Loxia curvirostra) avant de suivre la vallée de l'Ourika et de gravir le Tizi n'Tichka.

Nous bifurquerons sur une très belle route vers Telouet (c'est chouette!)  

et visiterons l'ancienne Kasbah du Pacha el Glaoui 

(qui n'avait que 5 femmes …... mais 80 concubines!),

puis ferons un arrêt au point de vue du « paradis sur terre »

   

avant d'arriver, à la nuit tombante, à Ait Benhaddou.

Dès le soleil levant nous serons sur la terrasse, 
 afin d'assister au lever de soleil sur cette Kasbah, l'une des plus connues et des plus photographiées du Maroc.

Nous irons ensuite nous promener dans ses ruelles

  avant de prendre la direction de Ouarzazate et du barrage Mansour Eddahbi qui forme un vaste réservoir d'eau où l'on peut observer de nombreux oiseaux.
 
Nous y ferons deux longues observations sur deux jours, et y verrons, d'assez loin, l'Ammomane Isabelline (Ammonanes deserti), des Balbuzards pêcheurs (Pandion hellaetus), les Bergeronnettes grises (Motacilla subpersonnata) et printanières (Motacilla iberiae), la mésange bleue nord africaine (Cyanistes ultramarinus) toutes trois plus contrastées que les nôtres, un jeune bihoreau gris (Nycticorax nycticorax), des busards des roseaux (Circus aeruginosus), une bonne troupe de Crabiers chevelus (Ardeola ralloides), des canards chipeau (Anas strepera) et souchet ( Anas clypeata), grèbes castagneux (Tachybaptus ruficollis) et huppés (Podicep cristatus), sans parler des centaines de foulque macroule (Fulica atra).
Ammomane Isabelline (Ammonanes deserti)
  Cochevis de Teckla (Galerida tecklae)

Étape à Skoura, sa palmeraie et la Kasbah d'Amerhidil (représentée sur les billets de 50 dinars) 

avant un arrêt au plateau de Tagdilt, 

là aussi, nous ferons une bonne observation de nouvelles espèces :    

Roselin githagine (Bucanetes githagineus),

Buse féroce (Buteo rufinus),

                     

Traquet à tête blanche (Oenanthe leucopyga),    Traquet à tête grise ((Oenanthe moesta)

Puis c'est de nouveau le Haut Atlas avec la route des Gorges du Dadès,

Perdrix gambra (Alectoris barbara)

 le plateau d'Agoudal, sorte d'oasis,

avant d'entamer la monté du Tizi Tirherhouzine, piste 4x4 qui nous réserve des vues impressionnantes 

 

et des scènes de vie  sorties d'un livre d'histoire. 

Nous mettrons près de 4h pour parcourir 36 km environ. 

En route, nous croiserons une « course cycliste », disputée par des candidats plus près des quinca que des teen-agers : chapeau 

Et là, on apprécie pleinement la voiture, même si nous sommes quelque peu secouées.

 

Cette 'expédition' nous amène aux gorges du Todra, 

très étroites, et qui pourraient être superbes.....

si elles n'étaient pas envahies de magasins à touristes.

 

 

 

Traquet halophyle (Oenanthe haliphila)

C'est à la palmeraie de Tineghir que s'achèvera cette boucle dans le haut Atlas.

Traquet à tête blanche (Oenanthe leucopyga)

Monticole merle bleu (Monticola solitarius)

à suivre

  

 

 

Découvrir Autrement   8 avenue du commerce 78000 - Versailles   Tél. : 06 86 55 63 77 - mail : infos@decouvrir-autrement.fr - www.decouvrir-autrement.fr