Précédent

Retour

Suivant

 

 

Souvenirs

 

 

Australie  - Octobre-novembre 2013

Grande comme l'Europe ou 14 fois la France, la découverte de l'Australie demande de nombreux mois, 

 nous n'aurons que 6 semaines pour survoler ce pays extrême.

Les climats rencontrés seront tropical - désertique – de plaine – tempéré.

En voici le récit

5eme étape :  ULURU ET SA REGION
Nous quittons un paysage tropical, chaud et humide pour un climat désertique, chaud et sec le jour, frais voir froid la nuit. 

Nous n'aurons plus besoin de la clim et remettrons les couvertures la nuit.

 

Le vol Cairn-Alice Spring nous donne une petite idée 

des paysages du centre rouge et

 

l'arrivée sur la ville nous permet de visualiser les chaînes des Mac Donnel.

 

Nous prenons notre camping-car, faisons les courses pour la semaine et allons nous installer dans un camping à la sortie de la ville 

afin de partir tôt le lendemain matin pour Uluru (Ayers Rock en anglais).

La route est longue jusqu'au rocher mythique (460 km), mais il y a peu de circulation, les paysages sont nouveaux et le circuit routier est bien entretenu

Nous ferons plusieurs arrêts photo en route, sans oublierle plein d'essence avant de quitter la highway.

Au loin, nous apercevons enfin Uluru

 

Nous arrivons au camping et nous installons pour déjeuner, puis sans tarder allons faire connaissance avec le parc Uluru Kata-Tjuta et le si célèbre rocher.

 

 

Nous passons au centre d'info puis allons jusqu'au Matitjulu waterhole. Il est déjà à l'ombre, mais nous voyons quelques nouvelles espèces qui virevoltent d'arbre en arbre.

Méliphage serti (Lichenostomus penicillatus)

Méliphage à tête grise (Lichenostomus keartlandi)

 

Cassican à gorge noires et jeune (Cracticus nigrogularis)

Puis il est temps d'aller se poster au point d'observation spécial "coucher de soleil".

Le spectacle est multiple : coté monolithe qui rougit doucement,

 côté soleil qui se cache derrière les nuages qu'il embrase.

Il fait presque nuit, et nous quittons le parking pour rejoindre le camping.

Le lendemain, nous partons à la nuit pour aller au point d'observation du "lever du soleil" (différent de celui de la veille).
Pas mal de gens sont déjà postés là, alors que nous sommes en fin de saison. J'imagine ce que cela peut donner en haute période touristique  !
De nouveau, plusieurs scènes  :
 

le rocher qui s'éclaire doucement

 

le soleil qui se lève dans les arbres, on se croirait en scandinavie,

au loin, les rochers de Kata Tjuta qui semblent sortir de la terre rouge

Alors que le soleil est bien levé, nous prenons notre petit déjeuner dans notre camping-car, privilège du véhicule  !

Nous retournons faire une petite observation au Matitjulu waterhole, mais ne verrons pas de nouveaux oiseaux.

Nous prenons la route pour les Kata Tjuta, qui en langage local, signifie plusieurs têtes.

Méliphage à cou jaune (Manorina flavigula)

 

Nous partons pour la Walpa gorge, mais la chaleur est telle que nous n'allons pas jusqu'au bout. 
De retour au camping-car, nous prenons un peu de repos en attendant que la chaleur baisse.
Puis nous partons pour la Valley of the wind qui offre une balade agréable jusqu'au point de vue.

Et en fin de journée, nous allons nous poster au lieu indiqué pour le coucher de soleil auquel nous assistons, avant de repartir pour le camping.

Une troisième nuit, offerte, car la haute saison se termine, nous permet de souffler un peu. Nous partons tranquillement faire quelques petites balades :

d'abord dans le bush

Milan à plastron (Hamirostra melanosternom)

 

 

 

Diamand mandarin mâle (Taeniopygia guttata)

Diamand mandarin femelle (Taeniopygia guttata)

mimetisme du lézard

 

mimetisme d'un insecte

puis autour d'Uluru

Au cours de nos différentes visites, nous aurons pu voir ou «inventer » différentes formes  :

E.T.

lapin

 coeur

guitare

le lamentin

le géant

la vague

la pyramide

Puis, en fin d'après midi, nous irons assister à une démonstration de danse aborigène.

Après ces quelques jours, nous partons pour King's Canyon et le Wattarka national park. 

Juste avant notre départ, nous le plaisir de découvrir un nouvel oiseau 

Pomatostone de Hall (Pomastostomis halli)

 

et sur la route 

 

 

Faucon Berigora (Falco berigora)

Milan siffleur (Haliastur sphenurus )

 

Nous arrivons en début d'après-midi, repérons notre place de camping et partons pour Katherine gorge.

Le lendemain, départ de bonne heure pour faire la Rim Walk, principal intérêt de la destination.

L'itinéraire est donné pour 3/4h, nous en mettrons 6 environ, car nous nous arrêtons à tous les coins de rochers

Le début est un peu dur car il faut gravir le coté du canyon, mais ensuite, beaucoup plus facile. 

Nous faisons le tour de la gorge par son sommet sur un terrain presque plat.

 

quelques "souvenirs" de vagues de l'ancienne mer

crevasse

on voit les différentes couches de sédiments compressés 

au fond de la gorge, le jardin d'Eden, havre de fraicheur et de verdure 

dans ce milieu désert

La fin du parcours me paraît longue, d'autant qu'il commence à faire très chaud.
 Nous arrivons enfin à notre camping-car ou le déjeuner nous remettra vite en forme.

Nous repartons en direction d'Alice Spring pour visiter les Mac Donnel.

Nous avons favorisé le confort de la maison sur le dos au coté pratique du 4x4, ce qui a rallongé le circuit, 

puisque nous devrons faire demi-tour à King's canyon.

La partie Est, moins fréquentée, est assez rapidement parcourue, d'autant que certaines parties sont à faire en 4x4. 

En chemin, rencontre avec les Dingos

Trephina gorge

Perruche à collier jaune (Barnadius zonarius) 

Miro enchanteur (Microeca fascinans) 

 

 

 

peintures aborigènes en référence aux ancêtres chenilles

 

           

Guêpiers arc -en-ciel (Merops ornatus) 

La partie Ouest, plus grande et plus fréquentée, révèle d'autres sites intéressants. 

Nous visiterons Orche pitts gisements d'ocres dont l'origine remonte à 700 millions d'années, lorsqu'une mer, identique à notre méditerranée, recouvrait la région.

Horizontales, les couches de sédiments compressés se sont retrouvées verticales, après la création des Mac Donnel, il y a 300 millions d'années.

 Les Aborigènes Arremte, les utilisaient lors de rites religieux, pour la décoration, le maquillage, la médecine, et le troc.

 

Nous ferons étape à Glenn Helen.

Bon emplacement du camping, installé à l'entrée de la gorge,

mais un manque de sanitaires compte tenu la capacité. 

Le lendemain, sur la route du retour, nous visitons la très jolie Ormiston gorge et ajoutons 3 nouvelles espèces

       

Géophile diamant (Geopelia cuneata) 

 

 

 

 

Grèbe australasien (Tachybaptus novaehollandiae) 

 

 

Pluvier à face noire (Elseyornis melanops) 

et Ellery Creek Big Hole, tout aussi jolie.  

 

Nous préparons nos valises, puis avant de partir, passons aux sanitaires :  quelle surprise de voir ce varan, qui profite de la fraicheur! 

 

 

 

 

 

 

Le retour se fait sans problème, jusqu'à Alice Spring où nous rendons notre camping-car pour passer une nuit dans une auberge de jeunesse,

 la moins bien de tout notre séjour.

 

 

 

Demain, nous prenons l'avion pour Adeläide.

à suivre.....
We were careful not to photograph sensitive sites, however if this is the case, thank you for telling me so I can remove these photos .

  

 

 

Découvrir Autrement   8 avenue du commerce 78000 - Versailles   Tél. : 06 86 55 63 77 - mail : infos@decouvrir-autrement.fr - www.decouvrir-autrement.fr